De plus en plus de salariés ne prennent pas leurs arrêts prescrits par les médecins

Une étude, publiée mercredi 28 novembre sur l'absentéisme au travail, montre une tendance qui se confirme : de plus en plus de salariés ne prennent pas les arrêts pourtant prescrits par leurs médecins. 

France 2

65 % des salariés du privé affirment avoir travaillé en étant malade ces 12 derniers mois selon une étude de Malakoff Médéric Humanis publiée jeudi 28 novembre. Le nombre d'arrêts maladie non respecté par les employés n'a fait qu'augmenter sur les trois dernières années. Et plus d'un quart des salariés ne respecte pas ou partiellement la prescription médicale. 11% reviennent travailler avant la fin de l'arrêt. Les salariés du commerce ou ceux pouvant télétravailler sont les principaux concernés. 

Un présentéisme avec des conséquences

À 39%, ils évoquent leur conscience professionnelle, à 37% des considérations financières. En cause selon eux : l'absence de prise en charge par les employeurs des jours de carence. Ce présentéisme n'est pas sans conséquence. 47% des salariés n'ayant pas respecté leurs prescriptions médicales disent le regretter. Ils soulignent un manque de performance au travail et des difficultés à se rétablir. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le télétravail est l\'une des alternatives à certains arrêts maladie proposées par une mission gouvernementale, dans un document que franceinfo a pu consulter. (Photo d\'illustration)
Le télétravail est l'une des alternatives à certains arrêts maladie proposées par une mission gouvernementale, dans un document que franceinfo a pu consulter. (Photo d'illustration) (COLLANGES / BSIP / AFP)