Arrêts maladie : ces travailleurs qui y renoncent

Dans le privé, près d'1 salarié sur 4 renonce à l'arrêt maladie qu'il s'est vu prescrire selon une étude de l'Ifop.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Se faire prescrire un arrêt maladie et continuer d'aller au travail contre l'avis de son médecin est une pratique de plus en plus commune en France. Aujourd'hui, 23% des arrêts maladie ne sont pas respectés et pour 15% d'entre eux, les malades ne prennent même pas une journée de repos. Dans un hôtel près de Lyon dans le Rhône, le réceptionniste admet ne pas toujours respecter l'avis de son médecin. Même constat dans une entreprise d'électricité. Son directeur technique a abrégé son arrêt maladie après une rupture d'anévrisme. Il évoque l'envie de revenir travailler face aux tâches qui l'attendaient.

Une décision discutée

Mais sur le long terme, ces retours prématurés en entreprise seraient néfastes à tous selon Julien Tchernia, président de "Ekwateur", "pour le bien-être au travail" et pour "la contagion". Une position partagée par de nombreux salariés qui n'ont pas respecté leur arrêt de travail. Un quart d'entre eux estime que cette décision a rallongé la durée de leur maladie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le télétravail est l\'une des alternatives à certains arrêts maladie proposées par une mission gouvernementale, dans un document que franceinfo a pu consulter. (Photo d\'illustration)
Le télétravail est l'une des alternatives à certains arrêts maladie proposées par une mission gouvernementale, dans un document que franceinfo a pu consulter. (Photo d'illustration) (COLLANGES / BSIP / AFP)