VIDEO. Réforme des retraites : "Le dialogue avec Jean-Paul Delevoye est terminé", estime Force Ouvrière

Philippe Pihet, secrétaire confédéral en charge des retraites chez Force Ouvrière, était l'invitée de franceinfo jeudi. Il a jugé que la concertation qui démarre est "de la poudre aux yeux". 

FRANCEINFO

Philippe Pihet, secrétaire confédéral en charge des retraites chez Force Ouvrière, annonce jeudi 26 septembre sur franceinfo que son syndicat "va vraisemblablement s'orienter sur une non-participation au deuxième round de concertation" avec Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire aux retraites; Selon Philippe Pihet, la concertation citoyenne qui commence jeudi à Rodez avec Emmanuel Macron, "c'est de la poudre aux yeux", car d'après lui "les jeux sont faits et la réforme est déjà écrite". "Le dialogue avec Jean-Paul Delevoye est terminé".

franceinfo : Est-ce que ce débat participatif est une manière de court-circuiter les syndicats ?

Philippe Pihet : On peut le voir comme cela. Mais on avait déjà eu un exemple lors de la concertation avec Jean-Paul Delevoye dans laquelle on avait discuté de tout sauf des sujets essentiels comme l'allongement de la durée d'activité ou le recul de l'âge de la retraite. Donc aujourd'hui on est dans une opération de communication.

Quand le premier ministre dit que la réforme n'est pas encore écrite, cela veut donc dire que des choses peuvent encore bouger ?

Le Premier ministre dit que la réforme n'est pas écrite mais en même temps, il dit qu'il faudra travailler plus longtemps. Donc, la réforme est écrite. Tout cela c'est de la poudre aux yeux, c'est de la com. Et ça va être compliqué pour le président de la République d'expliquer que la réforme est juste mais qu'il va falloir travailler plus longtemps. Les jeux sont déjà faits. In fine, on va retrouver les préconisations qui sont devenues les mesures gouvernementales ; c'est à dire le recul de deux ans de l'âge de liquidation de sa pension complète.

De quelle manière comptez-vous vous mobiliser contre cette réforme des retraites ?

FO va travailler avec les organisations syndicales qui le souhaiteront dès l'instant où le mot d'ordre sera clair. On ne veut pas de ce projet de réforme. Et toutes les organisations syndicales qui seront contre cette réforme pourront se joindre à nous. Nous sommes actuellement en plein comité confédéral national, notre parlement, et cet après-midi nous allons prendre une résolution qui vraisemblablement va s'orienter sur une non-participation au deuxième round de concertation. Ce n'est pas la peine d'aller dans une réunion où l'on va nous demander de détricoter ce que l'on veut garder. En revanche, on n'abandonne pas le dossier et on va porter nos revendications dans les ministères et au Sénat. Mais le dialogue avec Jean-Paul Delevoye est fini, il est terminé.

Philippe Pihet, secrétaire confédéral en charge des retraites chez Force Ouvrière, était l\'invitée de franceinfo jeudi 26 septembre. 
Philippe Pihet, secrétaire confédéral en charge des retraites chez Force Ouvrière, était l'invitée de franceinfo jeudi 26 septembre.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)