Vers une faillite de l'Argicc et l'Arcco ?

Les syndicats et le patronat sont en pleine négociation pour éviter une faillite des retraites complémentaires.

FRANCE 3

Il faut sauver l'Agircc et l'Arcco. C'est l'objectif des syndicats et du patronat qui négocient pour éviter leur faillite, ce mardi 17 février.
Et pour cause, les régimes de retraites complémentaires des cadres et des non-cadres sont dans le rouge. L'Argic peut constituer "jusqu'à 60% de la retraite des cadres", précise la journaliste de France 3, Carine Azzopardi. L'Arcco verse jusqu'à 30% de la retraite des non-cadres, les salariés du privé. Au total, 12 millions de retraités sont concernés.

Quelles solutions ?

"Ces retraites complémentaires ont longtemps été bénéficiaires, mais depuis cinq ans, elles sont dans le rouge", rapporte la reporter. Les réserves seront ainsi épuisées en 2018 pour l'Argicc et en 2027 pour l'Arcco. "Le déficit pourrait atteindre 15 milliards d'euros en 2030", ajoute la journaliste.
Parmi les solutions évoquées : une hausse des cotisations, une baisse des pensions ou encore un recul de l'âge de départ à la retraite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne arrive au siège social des organismes de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO le 16 octobre 2012, à Paris.
Une personne arrive au siège social des organismes de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO le 16 octobre 2012, à Paris. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)