Retraites : un rapport explosif plaide pour un recul de l'âge légal de départ

Emmanuel Macron s'est engagé à réformer le système de retraite des Français, sans toucher à l'âge légal de départ à la retraite, fixé à 62 ans. Toutefois, une mission de sénateurs a observé les modèles suédois, allemands et italiens, et conclut que quel que soit le système choisi, le recul de l'âge est apparu nécessaire.

Voir la vidéo
France 2

Avec la réforme des retraites, l'âge légal de départ va-t-il être repoussé ? Aujourd'hui, il est fixé à 62 ans, et le candidat Macron s'était engagé à ne pas y toucher. Une promesse qui pourrait être difficile à tenir, selon ces deux sénateurs. Pour le sénateur LR René-Paul Savary, "63 [ans] peut être un âge tout à fait acceptable dans les années qui viennent et qui permettrait à terme d'équilibrer le régime". La France est l'un des pays d'Europe où l'on part le plus tôt à la retraite. Le plus souvent, c'est à 65 ans que l'on cesse son activité.

1,7 cotisant par retraité en 2017, 1,3 en 2070

Alors, pourquoi envisager de partir plus tard en raison de vieillissement de la population ? En 2017, il y avait 1,7 cotisant par retraité en France, mais en 2070, seulement 1,3 cotisant par retraité. De quoi fragiliser l'équilibre financier du système. Le déficit pourrait atteindre 4,5 milliards d'euros en 2022 et 9 milliards en 2029. Une retraite plus tardive : les Français sont partagés. Une réflexion qui n'engage pas le gouvernement. La réforme des retraites devrait être votée en 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
La plateforme de participation en ligne invite les Français à réfléchir aux scénarios possibles pour mettre en œuvre la réforme des retraites (illustration).
La plateforme de participation en ligne invite les Français à réfléchir aux scénarios possibles pour mettre en œuvre la réforme des retraites (illustration). (JOEL SAGET / AFP)