Retraites : les grandes lignes de la réforme

Pendant une heure, Édouard Philippe a tenté, mercredi 11 décembre, de justifier un nouveau système de retraites plus juste et plus responsable. Il a aussi envoyé des signaux aux fonctionnaires et aux maires de famille. Il a aussi annoncé un minimum retraite à 1 000 euros. 

france 3

Au Sénat, Édouard Philippe multiplie mercredi 11 décembre les appels du pied aux syndicats. "Ma main est tendue. Vous aurez remarqué que dans le projet que nous avons proposé après les travaux du haut commissaire, il y a beaucoup d'avancées, ce qui montre que notre objectif est de travailler avec les partenaires sociaux", a expliqué le Premier ministre. Il a mis en avant les avancées sociales de la réforme.

1 000 euros garantis pour une carrière complète au smic

Dans le futur régime universel, chaque naissance offrirait 5% de bonus sur les points acquis, et +7% sur le troisième enfant. Des droits automatiquement attribués à la mère, sauf demande contraire. Pour les carrières très courtes ou morcelées, il n'y a plus d'obligation de travailler jusqu'à 67 ans. Ceux qui n'ont assez cotisé pourraient partir à la retraite à 64 ans. Dès 2022, la pension minimum serait également revalorisée : 1 000 euros garantis pour une carrière complète au smic.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 11 décembre 2019, lors de la présentation de la réforme des retraites devant le Conseil économique, social et environnemental (Cese) à Paris.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 11 décembre 2019, lors de la présentation de la réforme des retraites devant le Conseil économique, social et environnemental (Cese) à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)