Le montant des pensions souvent surestimé avant le départ à la retraite, selon un sondage

Parmi les répondants à ce sondage en ligne, 30% d'entrent eux jugent le montant de leur retraite "légèrement inférieur" à ce qu'ils pensaient toucher et 17% "nettement inférieur". 

Une femme passe devant une agence de l\'Agirc et de l\'Arcco à Dunkerque (Nord), le 21 août 2018.
Une femme passe devant une agence de l'Agirc et de l'Arcco à Dunkerque (Nord), le 21 août 2018. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Ils ont eu une mauvaise surprise. Près de la moitié des nouveaux retraités qui ont estimé leur pension avant leur départ ont finalement touché moins que leur prévision. C'est ce que révèle un sondage OpinionWay/Agirc et Arrco dévoilé lundi 12 novembre à l'occasion des Troisièmes rendez-vous de la retraite.

Les régimes de retraites complémentaires des salariés du privé Agirc-Arrco, qui organisent l'événement, ont interrogé en ligne 10 934 personnes retraitées depuis moins de trois mois. Au total, 84% des répondants ont calculé le montant de leur retraite avant leur départ. Parmi eux, 30% le jugent "légèrement inférieur" à ce qu'ils pensaient toucher et 17% "nettement inférieur". Les personnes touchant les plus faibles pensions, soit moins de 1 000 euros, sont les plus concernées : 59% d'entre elles ayant surestimé leur retraite.

Penser à sa retraite à... 42 ans

Autre enseignement, les néo-retraités préconisent "de commencer à préparer sa retraite plus tôt qu'ils ne l'ont fait eux-mêmes", soulignent les auteurs de l'étude. Les sondés se sont en majorité informés sur les droits à la retraite après 55 ans. Mais ils recommandent en moyenne de penser à sa retraite à 42 ans. Et 32% d'entre eux estimant que le "moment propice pour s'informer sur les droits à la retraite" se situe entre 35 et 50 ans, 25% entre 50 et 55 ans.

Près de sept personnes sur dix pensent qu'elles auraient certainement ou probablement aménagé leurs choix de vie si elles avaient pu mesurer leur incidence sur le montant de leurs pensions.