La détresse des retraités

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a annoncé que les retraites seront de nouveau gelées cette année.

FRANCE 3
L'annonce fait grincer des dents les retraités, qui sont de plus plus en touchés par la crise économique.
France 3 a rencontré une retraitée à Poitiers (Vienne) pour qui le quotidien n'est pas toujours facile.Budget serré. Pour Muriel, toutes les fins de mois se ressemblent. 
Avant d'être un besoin, réparer une voiture ou soigner une dent constitue un risque financier. La retraitée n'a pas osé demander la couverture maladie universelle afin de savoir si elle y a droit. Elle est gênée et n'ose pas. "C'est la honte" dit-elle. 
Une fois toutes ses charges payées, il lui reste 200 euros pour vivre.

Trouver des alternatives.

Pour gérer les dépenses du quotidien, Muriel trouve des alternatives. 
Elle s'offre des légumes dans un jardin associatif, car ceux du supermarché sont trop chers. 
Cela lui revient à 30 euros de cotisations annuelles.
Le cas de Muriel est loin d'être isolé. En France, d'après l'INSEE, la pauvreté débute en dessous de 1 008 euros par mois et concerne 8% des retraités. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation de retraités à Lille en juin 2016
Manifestation de retraités à Lille en juin 2016 (PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP)