:l'éco, France info

VIDEO. Précarité : "l’insertion professionnelle des jeunes est un parcours du combattant" selon l’UNEF

Invitée de Stephane Dépinoy dans ":L’éco" jeudi 26 janvier, Lilâ Le Bas, le nouveau visage du syndicat étudiant UNEF, réagit au rapport signé France Stratégie, remis à la ministre du Travail, Myriam El Khomri. En cause : la galère du premier emploi pour les jeunes, le perpétuel combat mené par l'UNEF.

FRANCEINFO

"L’insertion professionnelle des jeunes est un véritable parcours du combattant pour notre génération" c’est Lilâ Le Bas, présidente de l’UNEF, qui l'affirme dans ":L’éco" jeudi 26 janvier.

Elle poursuit : "les jeunes qui sortent de l’université après cinq ans d’étude, enchainent avec CDD, contrat précaire, stage, avant de pouvoir accéder au CDI : l’emploi stable. Aujourd’hui on tente de nous dire que cette situation est normale. Ce n’est pas le cas."

Aux termes de longues semaines dans la rue, contre la loi travail, l’UNEF avait réussi à négocier la création de l’aide à la recherche pour le premier emploi (ARPE) : "c’est est un prolongement des bourses de quatre mois après l’obtention du diplôme. C’est déjà une première étape mais il faut aller plus loin : 70% des étudiants sont exclus du système de bourse. Un étudiant sur deux se salarie pour pouvoir financer ses études alors que c’est la première cause d’échec à l’université."

"C’est aux étudiants de faire leurs choix d’orientation"

En réponse à la Question qui fâche concernant l’utilisation de la sélection à l’entrée de l’université, Lilâ Le Bas contre-attaque : «dire que ce serait à l’université de s’adapter au monde de l’entreprise : c’est une véritable erreur. Je ne pense pas qu’il faille limiter les inscriptions, c’est aux étudiants de faire leurs choix d’orientation. Le rôle de l’université est de donner un socle de connaissances, celui de l’entreprise de donner les outils aux jeunes pour travailler correctement.»

Stephane Dépinoy conclue cet entretien sur les vibrations musicales d’une jeune française, Christine and the Quenns avec iT : « c’est une chanson que j’écoute régulièrement pour aller à l’UNEF. J’invite tous les étudiants qui rencontrent des problèmes à venir nous rencontrer, on fera tout pour essayer de les aider » assure Lilâ Le Bas. Pour elle, l’objectif principal est toujours le même : «surtout gagner de nouveaux droits pour améliorer les conditions d’études. »


":L'éco" vous donne rendez-vous du lundi au jeudi à 9h20 sur Franceinfo.

Lilâ Le Bas, présidente de l\'UNEF
Lilâ Le Bas, présidente de l'UNEF (FRANCEINFO)