Référendum en entreprise : "Une révolution culturelle"

Le référendum en entreprise sera reconnu et consacré par la loi, a annoncé, mardi 26 janvier, Myriam El Khomri, la ministre du Travail. Nathalie Saint-Cricq revient en plateau sur cette annonce.

FRANCE 2

Myriam El Khomri, ministre du Travail, a annoncé ce mardi 26 janvier que le référendum en entreprise sera reconnu par la loi. Il s'agit d'un véritable bouleversement. "C'est une révolution culturelle pour la gauche qui avait fait du dialogue sociale la clé de voûte du quinquennat, indique Nathalie Saint-Cricq. C'est aussi une arme de dissuasion massive à l'égard des syndicats qui font de l'obstruction, en clair la CGT ou FO".

La CFDT "pas défavorable"

L'objectif du gouvernement est simple : "Jouer l'opinion, les salariés et le terrain contre le dogmatisme et les postures nationales. De plus, il y a aussi l'idée qu'avec un taux de syndicalisme de 8% en France, le système doit être revu et corrigé sans tabou", poursuit la journaliste de France 2.

Le projet devrait passer. "Tout dépendra de Laurent Berger, le patron de la CFDT. Ce soir, il déclare ne pas être défavorable à de tels referendums, s'ils sont pilotés par les syndicats", conclut Nathalie Saint-Cricq.

Le JT
Les autres sujets du JT
l\'enseigne de la Fnac, à La Defense, le 26 février 2014.
l'enseigne de la Fnac, à La Defense, le 26 février 2014. (ERIC PIERMONT / AFP)