Loi Travail : les leçons à tirer de la crise sociale

Le débat et la contestation de la loi El Khomri se tiennent à moins d'un an de la présidentielle. François Lenglet fait le point sur les leçons à tirer pour les candidats avant 2017.

France 2

Pour François Lenglet, il y a trois leçons que l'on peut tirer de la crise sociale actuelle liée au débat sur la loi Travail. Des leçons que les candidats à la présidentielle de 2017 pourraient méditer. "En premier : pour réformer, il faut annoncer la couleur et une campagne électorale, c'est justement fait pour ça. François Hollande en 2012 avait fait une campagne beaucoup plus à gauche que sa politique. Exactement comme Jacques Chirac en 1995. Dans les deux cas, l'écart entre ce que l'on a dit et ce que l'on fait a nourri la révolte des élus, des électeurs et des syndicats", analyse-t-il sur le plateau de France 2.

"La flexibilité du travail ne peut pas s'imposer"

"Il faut associer très en amont, les syndicats réformistes de façon à pouvoir amender le texte initial quand il est encore temps. Faute de quoi la contestation s'emballe", expose en deuxième point François Lenglet. Et de rajouter : "Enfin le point le plus important, c'est la flexibilité du travail qui ne peut pas s'imposer, ça se négocie avec des contreparties réelles".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants portent une banderole réclamant le retrait de la loi Travail, le 17 mai 2016, à Montpellier (Hérault).
Des manifestants portent une banderole réclamant le retrait de la loi Travail, le 17 mai 2016, à Montpellier (Hérault). (PASCAL GUYOT / AFP)