La Guyane paralysée par les mouvements sociaux

Depuis une semaine, la Guyane est paralysée par des mouvements sociaux. Les blocages routiers sont toujours en place. Une mission interministérielle est attendue sur place ce samedi 25 mars. 

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En pleine ville de Cayenne, les agriculteurs guyanais déversent leur colère. Ils aspergent de purin de porc les murs de la préfecture. La tension monte alors qu'une délégation interministérielle doit arriver de Paris ce samedi 25 mars pour des négociations qui s'annoncent très tendues. La délégation de hauts fonctionnaires partis de Paris pour rencontrer les manifestants l'anticipent. "Ça va être compliqué, mais on est là pour ça. La mission est là pour les écouter et on verra comment on peut traiter les différents problèmes", explique Jean-François Cordet, ancien préfet de Guyane.

Les habitants redoutent une pénurie

À leur arrivée, des dizaines de barrages les attendent. L'entrée de Cayenne est toujours bloquée. "Les problèmes sociaux qui gangrènent la Guyane sont très importants et puis ils s'amplifient. Il faut vraiment que ça bouge, je pense", explique une jeune femme. De leur côté, les habitants redoutent une pénurie de produits de base, alors les supermarchés sont pris d'assaut. La crise dure désormais depuis six jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation en Guyane française, le 24 mars 2017.
Une manifestation en Guyane française, le 24 mars 2017. (GUYANE 1ERE)