Grève : le souvenir de 2010

Il y a six ans, le projet du gouvernement Fillon de réformer les retraites avait provoqué une forte mobilisation avec des blocages et pénuries.

France 2

Pour sortir de la crise sociale actuelle, la ligne choisie par le gouvernement rappelle la forte mobilisation en 2010 contre la réforme des retraites. À l'époque, il y avait eu neuf mois de défilés, avec notamment plus d'un million de personnes dans les rues pour un rassemblement en octobre.
À la même période, on comptait 12 raffineries bloquées, un tiers des stations-service manquaient de carburant, et Nicolas Sarkozy avait lancé un bras de fer. "Je ne peux pas accepter qu'on prenne en otage le travail de millions de Français", avait-il déclaré.

Méthode forte et essoufflement

Il emploie alors la méthode forte. Les forces de l'ordre sont envoyées pour enlever les barrages devant les raffineries, et des salariés grévistes sont réquisitionnés par voie d'huissier, sous peine de risquer cinq ans de prison. Pendant ce temps, l'exécutif fait voter la mesure la plus contestée : la retraite à 62 ans. Il ne cède pas et le mouvement finit par s'essouffler dès novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy (à gauche) et François Fillon au siège de l\'UMP, à Paris, le 2 décembre 2014.
Nicolas Sarkozy (à gauche) et François Fillon au siège de l'UMP, à Paris, le 2 décembre 2014. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)