Cet article date de plus de six ans.

Carburant : dans l'Ouest, les automobilistes sont inquiets

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Carburant : dans l'ouest, les automobilistes sont inquiets
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Des centaines de stations-service n'ont plus de carburant et dans d'autres, les files d'attente s'allongent.

La raffinerie de Feyzin dans le Rhône est à l'arrêt et à deux pas de là, la station-service est déjà en rupture partielle. "Je suis pratiquement sur la réserve et je n'ai plus rien pour aller travailler", commente un automobiliste. Le blocage, qui a commencé dans l'ouest du pays, gagne maintenant le Centre et l'Est.
A la raffinerie de Cournon-d'Auvergne (Puy-de-Dôme), les opposants à la loi Travail ont reconduit leur mouvement. "On fait un blocus, si on peut appeler ça un blocus parce que le blocus fait un peu agressif. Et ce qu'on fait est beaucoup moins agressif que le 49-3 de Monsieur Valls", réagit Jean-François Trincal, délégué CGT Puy-de-Dôme.

816 stations-service en rupture totale 

La France possède en permanence une réserve stratégique d'hydrocarbures, un stock qui permet de tenir 90 jours en cas extrême, à cela s'ajoutent de nombreux dépôts en France encore pourvus. Sur 12 000 stations en France, 816 sont en rupture de stock totale et 800 en rupture partielle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.