Grève SNCF : le covoiturage en entreprise

La grève SNCF entre dans son huitième jour ce jeudi 19 avril. Pour se rendre au travail, chacun s'organise comme il le peut. Certaines entreprises ont décidé de mettre elles-mêmes en place un système de covoiturage. Reportage.

France 2

Pour pallier à la grève SNCF qui entre dans son huitième jour ce jeudi 19 avril, certaines entreprises ont décidé de mettre en place leur propre système de covoiturage. Marine et Ghislaine travaillent dans la même entreprise. D'habitude, pour aller au travail, Marine Ruel emprunte le Transilien. Mais avec la grève de la SNCF, difficile d'arriver à l'heure au bureau. 

"Une petite participation sur mes frais"

La passagère ne verse pas un centime. La conductrice, elle, touche trois euros par trajet, une aide de la région. "Ça me fait une petite participation sur mes frais d'essence et de péage", explique Ghislaine Andrieux. 45 minutes plus tard, les deux collègues arrivent au travail. La direction a conseillé à ses 400 salariés de s'inscrire sur un site de covoiturage pour faciliter les trajets. Pour le patron, c'est aussi une manière de limiter les retards. Les jours de grève, une centaine de salariés choisit le covoiturage. Et plus le mouvement dure, plus ils sont nombreux à s'y mettre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Panneau de signalisation indiquant une zone de covoiturage.
Panneau de signalisation indiquant une zone de covoiturage. (GARO / PHANIE)