Diminution des APL : la grogne continue

La colère ne faiblit pas sur la baisse des APL. L’Aide personnalisée au logement a été réduite de 5 euros par mois depuis le 1er octobre. Samedi 14 octobre des manifestations sont organisées devant les mairies de 18 villes ainsi qu’à Paris.

FRANCE 2

Des rassemblements à l’appel d’associations d’aide aux plus modestes. À Nîmes (Gard) comme à Vénissieux près de Lyon (Rhône), la baisse des APL ne passe pas. Étudiants et militants se sont rassemblés ce samedi 14 octobre dans 18 villes pour protester, car depuis le 1er octobre cette Aide personnalisée au logement a diminué de 5 euros par mois. "Cela fait une différence, 5 euros ça fait quand même un repas sur une journée", explique une manifestante. "Qu’est-ce qui va me rester pour vivre ? Je n’ai que le RSA", renchérit une autre.

D’autres réductions à venir

Six millions de foyers sont concernés par l’APL pour une allocation moyenne de 225 euros par mois. Mais cette diminution ne s’arrêtera pas là. En 2018 le gouvernement veut aussi réduire les allocations pour les logements sociaux. Pour que les locataires ne soient pas perdants, ils demandent aux bailleurs de réduire d’autant les loyers. Une manifestation se tiendra également à Paris dans l’après-midi du 14 octobre.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Caisse d\'allocations familiales du Pas-de-Calais, le 15 avril 2015.
La Caisse d'allocations familiales du Pas-de-Calais, le 15 avril 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)