Banques : de moins en moins de salariés

La Société Générale a dévoilé mardi 28 novembre son intention de supprimer en France jusqu'à 900 postes en plus de ce qui était déjà envisagé.

FRANCE 2

Les salariés de la Société Générale au régime strict : le groupe va fermer 300 agences d'ici 2020 et annonce 900 suppressions de postes supplémentaires. Une nouvelle cure d'amaigrissement après les annonces de 2016. Résultat, au total, 3 450 postes seront supprimés. Aucun licenciement cependant n’affirme le groupe, seulement des départs à la retraite ou volontaires.

Baisse des taux d'intérêt et mutation du secteur

Les syndicats, eux, redoutent des reclassements compliqués pour les salariés, à l'instar de Monique Motsch, de la CFDT Société Générale : "Beaucoup d'inquiétudes sur leur devenir, sur leur avenir, ce qu'ils vont faire demain, quels métiers ils vont exercer, et dans quelles conditions. On est inquiets et en colère parce que ça s'accélère et qu'on ne comprend pas vers quoi la direction veut aller". La direction, elle, justifie ces plans par la baisse des taux d'intérêt qui fragilise ses revenus, mais aussi par la mutation du secteur, avec la concurrence des banques en ligne et les changements de comportement des Français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de la Société générale à Genève (Suisse), le 6 avril 2016.
Le siège de la Société générale à Genève (Suisse), le 6 avril 2016. (RÉMY GENOUD / CITIZENSIDE / AFP)