Apprentissage : l'incontestable modèle allemand

Une équipe de France 3 s'est rendue en Allemagne où l'apprentissage est un véritable succès.

FRANCE 3

François Hollande présentait ce lundi 18 janvier au matin son plan d'urgence pour l'emploi. L'apprentissage est à nouveau affiché comme une priorité. Ce n'est pas la première fois depuis le début du quinquennat, mais les efforts ont du mal à porter leurs fruits. Rien à voir avec ce qu'il se passe en Allemagne.

Du sur-mesure

"Cette formation pratique permet d'apprendre plus rapidement et mieux, car on voit comment ça fonctionne réellement", explique Jannik Freier, apprenti mécanicien industriel. Quel que soit le métier ou le niveau de qualification, ils sont 1,4 million à avoir choisi l'apprentissage ou la formation "dual" comme on appelle cela en Allemagne. Cette formation professionnalisante repose sur les entreprises. Les plus grandes accueillent même des apprentis de sous-traitants. Pas de philanthropie de la part des entreprises, mais plutôt la nécessité de former sur mesure une main-d'oeuvre opérationnelle et conforme à leurs besoins. 18 000 euros par an et par apprentis à la charge des entreprises, 30% de la formation sur les bancs de l'école, 70% dans l'entreprise en conditions réelles, l'apprentissage en l'Allemagne est un atout économique incontestable : 95% des apprentis sont embauchés à l'issue de leur formation.

Le JT
Les autres sujets du JT