Dégradations, ragondins maltraités : le président de la FNSEA reconnaît "une connerie"

Xavier Beulin s'est exprimé sur les débordements survenus lors des manifestations d'agriculteurs mercredi.

L\'un des ragondins maltraités devant la préfecture de Nantes (Loire-Atlantique) par des agriculteurs en colère, le 5 novembre 2014.
L'un des ragondins maltraités devant la préfecture de Nantes (Loire-Atlantique) par des agriculteurs en colère, le 5 novembre 2014. (MAXPPP)

La FNSEA s'excuse. Le président du syndicat agricole, Xavier Beulin, a reconnu jeudi 6 novembre que la dégradation d'un local d'EELV et des actes de maltraitance sur des ragondins perpétrés lors des manifestations d'agriculteurs mercredi étaient "une connerie". "Je ne cautionne pas ce type de dérapage", a-t-il déclaré à l'AFP.

"Les images ne sont pas agréables à regarder et, malheureusement, elles risquent de masquer ce qu'était cette journée. J'avais moi-même appelé au respect des biens et des personnes", a ajouté le responsable syndical. Concernant les propos des dirigeants écologistes sur la FNSEA, Xavier Beulin s'est refusé à tout commentaire, disant simplement : "Ça va très loin." Il n'a pas non plus commenté la plainte annoncée de la Fondation Brigitte Bardot pour "actes de cruauté" sur les rongeurs.

Revenant sur son expression de "jihadistes verts", utilisée la semaine dernière pour qualifier les militants anti-barrage de Sivens, Xavier Beulin a redit qu'il ne confondait par "les écologistes pacifistes" et la "quelque centaine d'individus qui ont installé un QG à Notre-Dame-des-Landes et qui cherchent les affrontements""Je crois qu'il faut que les choses reviennent dans l'ordre", a-t-il plaidé, en répétant qu'il espérait bien que le droit serait appliqué sur le site du barrage de Sivens.