Cet article date de plus de sept ans.

Standard & Poor's prive l'Union européenne de son triple A

L'agence de notation ramène la note de l'UE de AAA à AA+. Elle évoque une montée des tensions autour des négociations budgétaires au sein de l'Union.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de l'agence de notation Standard & Poor's à New York, le 16 octobre 2013. (CEM OZDEL / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'Union européenne perd son triple A. Standard & Poor's annonce, vendredi 20 décembre, qu'elle ramène sa note à long terme de AAA à AA+. Pour expliquer cette décision, l'agence de notation évoque une montée des tensions autour des négociations budgétaires au sein de l'Union.

Cette dégradation intervient au lendemain d'un accord majeur des ministres des Finances européens sur l'union bancaire, un projet complexe destiné à éviter de faire peser sur les Etats et les contribuables les faillites d'établissements bancaires.

La cohésion entre les 28 moins prégnante

"A notre avis, la qualité de la signature d'ensemble des 28 membres de l'UE a baissé", explique S&P. "Les négociations budgétaires de l'UE sont devenues plus tendues, attestant, de notre point de vue, d'une montée des risques concernant le soutien à l'UE de la part de certains Etats membres".

Cette rétrogradation fait également suite aux abaissements de notes de certains Etats membres intervenus ces derniers mois. L'agence de notation estime que la cohésion parmi les 28 est moins prégnante, et que certains Etats membres risquent de rechigner à financer le budget de l'UE au prorata.

Six Etats encore notés AAA

S&P émet une perspective négative pour l'UE depuis janvier 2012, et a depuis lors réduit ses notes sur la France, l'Italie, l'Espagne, Malte, la Slovénie, Chypre et les Pays-Bas. L'agence ajoute que le déclassement des Pays-Bas, intervenu le mois dernier, fait que l'UE compte à présent six Etats encore notés AAA. Depuis 2007, la contribution des Etats notés AAA au budget de l'UE a pratiquement diminué de moitié, à 31,6%, dit-elle encore.

Déjà, l'agence de notation avait abaissé la note de l'Hexagone d'un cran, de AA+ à AA, le 8 novembre. Le gouvernement avait aussitôt déploré cette décision. L'agence américaine estimait que le pays avait perdu une partie de sa marge de manœuvre financière. "Notamment, souligne Standard & Poor's, il nous semble que les pouvoirs publics disposent désormais d'une marge de manœuvre réduite pour augmenter les recettes", et donc réduire l'endettement du pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise européenne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.