Colère des agriculteurs : la tension ne redescend pas

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
À deux jours du Salon de l'agriculture, Emmanuel Macron annonce qu'un débat aura lieu lors de sa venue à l'événement. Le monde paysan ne décolère pas et attend des mesures concrètes.
Colère des agriculteurs : la tension ne redescend pas À deux jours du Salon de l'agriculture, Emmanuel Macron annonce qu'un débat aura lieu lors de sa venue à l'événement. Le monde paysan ne décolère pas et attend des mesures concrètes. (France 2)
Article rédigé par France 2 - C.Motte, D.Schlienger, J.Boulesteix, B.de Saint Jore, France 3 Régions
France Télévisions
France 2
À deux jours du Salon de l'agriculture, Emmanuel Macron annonce qu'un débat aura lieu lors de sa venue à l'événement. Le monde paysan ne décolère pas et attend des mesures concrètes.

Emmanuel Macron parviendra-t-il à calmer la colère du monde paysan, au Salon de l'agriculture, samedi 24 février ? À Arras (Pas-de-Calais), des centaines de tracteurs se sont rassemblés, jeudi, pour exprimer leur colère. Le chef de l'État déambulera dans les allées du Salon, mais l'Élysée a aussi prévu un grand débat qui pourrait durer plusieurs heures. Le président sera entouré d'agriculteurs, de syndicats, d'acteurs de la grande distribution et d'associations environnementales.

Des manifestations prévues à Paris

Selon l'entourage du président, l'objectif est de provoquer un débat franc entre tous les acteurs du secteur. Malgré les mesures dévoilées par Gabriel Attal, mercredi, le compte n'y est toujours pas pour de nombreux agriculteurs. "Il y a des annonces, mais il faut que ce soit concret", indique Karine Lemaire, agricultrice dans l'Oise. À Rodez (Aveyron) et à Pusignan (Rhône), des actions ont aussi eu lieu. Les syndicats agricoles ont prévu plusieurs manifestations à Paris, vendredi, jusqu'à la Porte de Versailles, où le Salon débutera.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.