Cet article date de plus de six ans.

Areva annonce 4,8 milliards d'euros de pertes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La direction d'Areva a confirmé, ce mercredi 4 mars, une perte de 4,8 milliards d'euros. Le point avec France 3.

Le fleuron du nucléaire français a annoncé mercredi 4 mars des pertes colossales de 4,8 milliards d'euros. En cause, l'accident de Fukushima en 2011. Depuis, l'entreprise tourne au ralenti. "Areva souffre et il faut agir, sans attendre. C'est le paradoxe de cette entreprise, à la fois leader mondial et entreprise en crise", reconnaît la direction. La gestion de l'entreprise est également critiquée, notamment le dossier de la construction de l'EPR en Finlande. Sa livraison, avec neuf ans de retard, va coûter très cher à l'entreprise. Sont également pointés du doigt ses mauvais rapports avec EDF, groupe considéré comme un concurrent plutôt que comme un partenaire.

Faut-il craindre des licenciements ?

Areva annonce 1 milliard d'économies en trois ans pour redresser la barre. A l'Assemblée, Manuel Valls a tenu à rassurer. "Tout doit être mis en oeuvre pour éviter les licenciements et privilégier d'abord l'activité et l'emploi dans chacun des territoires concernés", a-t-il déclaré.

Mais les syndicats redoutent une catastrophe sociale. "Il y aura des plans de départs volontaires. On a déjà eu des informations qui pourraient, à terme, donner certainement des licenciements", s'inquiète un responsable syndical.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.