Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Pharmacies en ligne : déjà des arnaques

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Sophie Watine - France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens soupçonne onze sites de vente de médicaments d'exercer sans autorisation.

Moins d'un mois d'existence, déjà des arnaques. Onze sites de vente en ligne de médicaments, soupçonnés de n'avoir aucune autorisation, font l'objet d'une plainte du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens, annonce Le Parisien (article payant), mercredi 7 août. Ces sites, hébergés à l'étranger (Belgique, Espagne, Russie), se cachent derrière des noms français, voire des noms de pharmacies réelles.

Alain Delgutte, président de la section A (titulaires d'officines) du Conseil de l'Ordre, assure que "près des deux tiers des médicaments vendus en dehors des sites légaux sont des contrefaçons". Les sites visés par la plainte ont en commun de concentrer leur activité sur la vente de stimulants sexuels.

Quelque 4 000 produits d'automédication peuvent être vendus via internet depuis le 12 juillet dernier sur des sites d'e-pharmacie, chaque site devant être adossé à une seule pharmacie réelle. L'Ordre des pharmaciens a, pour l'instant, recensé 42 sites d'e-pharmacies françaises.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Commerce

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.