Les vins français font de plus en plus face à une concurrence féroce

En termes de volume, la France n'est que 3e dans l'export de vin. Nos grands crus s'en sortent bien, mais nos vignobles de milieu de gamme subissent de plein fouet la concurrence. Une équipe de France 3 s'est rendue en Gironde pour faire le point.

FRANCE 3

Les vins français font face à une concurrence redoutable. En 2004, la France, l'Espagne et l'Italie exportaient 15 millions d'hectolitres de vin. Dix ans plus tard, l'Hexagone est loin derrière ses concurrents. Pour s'en sortir, certains viticulteurs ont décidé d'investir dans des chaînes d'embouteillement. "C'est un des moyens de gagner en compétitivité, d'avoir des vins en rapport qualité-prix encore meilleurs. C'est très important de maîtriser chaque paramètre de la production", déclare Alain Bessette, l'un de ces viticulteurs.

"Un handicap"

Chez les professionnels, on craint que la France n'ait pris trop de retard sur les marchés émergents. "Les Chiliens, par exemple, ont négocié sur la Chine comme sur un certain nombre de pays des accords de libre-échange. On se retrouve ainsi face à des pays qui n'ont pas de droits de douane à l'importation alors qu'on se retrouve sur des marchés où nous nous sommes pénalisés par des droits de douane assez importants. C'est un handicap", explique un négociant en vins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bouteilles de vins exposées et dégustées pendant la fête du vin, à Bordeaux (Gironde), le 12 novembre 2011, attirent l\'attention d\'experts chinois. 
Des bouteilles de vins exposées et dégustées pendant la fête du vin, à Bordeaux (Gironde), le 12 novembre 2011, attirent l'attention d'experts chinois.  (XIAO YIJIU / XINHUA / AFP)