Les fabricants de yaourts dans le viseur de l'Autorité de la concurrence

Après la téléphonie et la lessive, les fabricants de produits laitiers sont soupçonnés d'entente sur les prix. Une équipe de France 2 revient sur les faits.

France 2

Depuis plusieurs années, une dizaine de fabricants de produits laitiers se seraient entendus sur les prix des produits. Une enquête a été ouverte par l'Autorité de la concurrence.

Les industriels se rencontraient dans des brasseries et hôtels parisiens. Selon Le Figaro, autour de la table, des fabricants de yaourts français dont quatre géants du secteur du lait (Yoplait et Lactalis) et six PME (Laïta, Alsace lait). Au menu des discussions, le prix de vente de certains produits laitiers : yaourts, fromages frais ou encore crèmes dessert, vendus sous des marques distributeurs.

Une entente sur les prix illégale

L'Autorité de la concurrence enquête sur ce dossier depuis trois ans. Auditions, perquisitions, des carnets secrets ont été découverts ainsi qu'une ligne téléphonique ouverte spécialement par un des participants au nom de sa compagne.

Dans une note manuscrite, les industriels s'accordent sur une hausse des prix de 6% pour les yaourts, 10% pour la crème fraiche, 8% pour les fromages frais et 4% pour les desserts. Ces petits arrangements auraient duré six ans. Tous pourraient être condamnés à de lourdes amendes sauf Yoplait, l'entreprise qui a brisé le secret.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le yaourt à la vanille améliorerait la fertilité des souris, d\'après une étude américaine du Massachusetts Institute of Technology publiée le 4 mai 2012.
Le yaourt à la vanille améliorerait la fertilité des souris, d'après une étude américaine du Massachusetts Institute of Technology publiée le 4 mai 2012. (MAURIZIO POLVERELLI / TIPS / AFP)