Cet article date de plus de deux ans.

Délinquance : des vélos volés qui font l'objet d'un trafic lucratif à l'international

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Délinquance : des vélos volés qui font l'objet d'un trafic lucratif à l'international -
Délinquance : des vélos volés qui font l'objet d'un trafic lucratif à l'international Délinquance : des vélos volés qui font l'objet d'un trafic lucratif à l'international - (France 2)
Article rédigé par France 2 - A-C. Hinet, B. Thomas, A. Dupont, E. Pelletier, J. Cohen-Olivieri
France Télévisions
France 2

Les cyclistes sont de plus en plus nombreux sur les routes, mais les voleurs de vélo aussi. Les forces de l'ordre tentent alors de lutter contre ce trafic devenu international.

Parce que certains vélos électriques onéreux valent aujourd'hui de l'or, ces derniers font depuis quelques années l'objet d'un trafic très lucratif avec les pays de l'Est. Les deux-roues sont ainsi la cible de malfaiteurs organisés, qui parviennent même à subtiliser des modèles à l'aide d'un grappin directement dans une boutique. Les vélos sont alors sortis par le toit, sans déclencher d'alarme. 

Des malfaiteurs moldaves et ukrainiens condamnés 

En octobre dernier, un réseau a été démantelé par les gendarmes. Huit malfaiteurs moldaves et ukrainiens ont été condamnés à cinq ans de prison. Plus de 300 vélos ont été saisis. Le préjudice s'élevait quant à lui à 800 000 euros. Ce gang de vélos était composé de deux équipes de voleurs. Chacune rémunérait 300 euros par vélo volé. Leur mission était d'écumer des dizaines de magasins dans le centre et l'est de la France.

Une fois dérobée, la marchandise remontait très vite vers un point de stockage en région parisienne, avant de prendre, par camion, la direction de l'Allemagne, la Pologne, et surtout la Roumanie et l'Ukraine, où elle était revendue. Ces gangs qui se jouent des frontières sont traqués par l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante. En coordination avec leurs homologues étrangers, ces gendarmes sont chargés de remonter les filières, pour ensuite rechercher les receleurs et commanditaires d'un marché localisé en Europe de l'Est. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.