Consommation : les grandes enseignes misent sur l'occasion

Plusieurs ONG militent pour un crédit d'impôt au profit des consommateurs qui achètent des produits de seconde main. L'occasion est un marché déjà porteur. Même les grandes enseignes s'y sont mises. 

FRANCE 3

Une petite révolution dans une grande enseigne. Depuis un an, un rayon ne comporte que des produits d'occasion. Les téléphones portables sont rachetés aux clients, réparés et reconditionnés avant une nouvelle mise en vente. "Ce qui justifie son prix, c'est juste qu'il a été utilisé. Il y a aura des micro-rayures, parfois quelques petits impacts. Cela permettra aux clients d'avoir un prix 30 à 40% moins cher que le prix du marché", explique Édouard Menantaud, directeur général WeFix.

Les hypermarchés réservent des rayons aux produits d'occasion

Sur certains modèles, l'économie peut se chiffrer à plusieurs centaines d'euros. Une seconde vie à des prix plus attractifs qui séduisent certains clients. La seconde main est un marché en pleine expansion pour les portables, mais aussi pour les meubles, les vêtements et pour les livres. Donc la grande distribution s'y met elle aussi. Dans un hypermarché, 400 mètres carrés sont dédiés aux produits d'occasion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs ONG militent pour un crédit d\'impôt au profit des consommateurs qui achètent des produits de seconde main, comme les téléphones portables. L\'occasion est un marché déjà porteur. Même les grandes enseignes s\'y sont mises. 
Plusieurs ONG militent pour un crédit d'impôt au profit des consommateurs qui achètent des produits de seconde main, comme les téléphones portables. L'occasion est un marché déjà porteur. Même les grandes enseignes s'y sont mises.  (FRANCE 3)