Commerce : un bilan en demi-teinte pour les centres-villes

Les commerces français traversent globalement une passe difficile, entre désertification des centres-villes et baisse de fréquentation des clients. Le point avec Sophie Lanson sur le plateau du 13 Heures.

FRANCE 2

Les commerces français peinent de plus en plus à trouver preneur. Un phénomène qui s'est accéléré ces dernières années. "Le nombre de commerces vacants dans les centres-villes était de 11,9% l'an dernier. Il était de seulement 7,2% en 2012. Le phénomène de désertification progresse à un niveau inédit. Désormais seul 1 centre-ville sur 3 est relativement dynamique, sous la barre symbolique des 10% de magasins fermés alors que la moitié des communes résistaient il y a trois ans", détaille Sophie Lanson. Une désertification qui impacte directement les ventes des commerçants. "Les ventes des commerces de détail ralentissent de plus en plus même si elles sont encore positives avec +0.3% en 2017", ajoute la journaliste.  

Un bilan contrasté 

Les petits commerces sont sur le déclin, mais certains résistent encore. "C'est très contrasté selon les territoires. Les grandes villes s'en sortent bien mieux que les territoires ruraux et les petites communes qui souffrent. Il suffit de regarder l'emploi dans les commerces des centres-villes. En dix ans, il a reculé de 7% dans les municipalités de moins de 50 000 habitants. En revanche, il a augmenté de 7% dans celles qui comptent plus de 500 000 habitants", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un kiosque à journaux à Paris, le 19 octobre 2018.
Un kiosque à journaux à Paris, le 19 octobre 2018. (SERGE ATTAL / ONLY FRANCE / AFP)