Commerce : le CETA fait débat

Après sept ans de négociation, le CETA, traité de commerce entre le Canada et l'Union européenne, prévoit notamment la suppression des droits de douane pour de nombreux pays. Il pourrait être ratifié dans deux semaines.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un mariage économique entre le Canada et l'Union européenne, c'est le principe du CETA, un accord pour développer le commerce. Droits de douane supprimés sur presque tous les produits de l'agriculture, la chimie, l'industrie, l'énergie. Alors quels sont les gagnants ? Victoire pour 140 produits européens AOP, les appellations d'origine protégées comme le roquefort ou le jambon de Bayonne. À l'avenir au Canada, ces appellations seront protégées et vendues sans quota.

La création d'un tribunal arbitral inquiète

Autre bénéfice : les marchés publics. Les entreprises européennes, celles du BTP par exemple, auront accès aux marchés du Canada, des milliards d'euros de contrats potentiels. Au total, les échanges pourraient augmenter de 20%.Mais le CETA pourrait aussi faire des perdants. Les éleveurs s'inquiètent. L’accord autorise des importations de porcs et de bœufs canadiens. Beaucoup redoutent cette nouvelle concurrence. La création d'un tribunal arbitral, c'est l'autre inquiétude. Devant cette juridiction, les grandes entreprises pourraient attaquer les états européens pour casser des lois qui limiteraient leur développement. Le CETA pourrait être ratifié dans deux semaines. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestants devant la chancellerie à Berlin contre les traités de libre échange CETA et TAFTA
Manifestants devant la chancellerie à Berlin contre les traités de libre échange CETA et TAFTA (ADAM BERRY / GETTY IMAGES EUROPE)