Chèque énergie, pass sanitaire, prime de Noël... Ce qui va changer en décembre

La dose de rappel du vaccin contre le Covid devient obligatoire pour maintenir la validité du pass sanitaire à partir du 15 décembre pour les plus de 65 ans.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Un pass sanitaire est vérifié à Paris, le 19 novembre 2021. (CORINNE SIMON / HANS LUCAS / AFP)

Réforme de l'assurance-chômage, aides pour le pouvoir d'achat des plus modestes, nouvelles règles pour le pass sanitaire... Plusieurs mesures vont entrer en vigueur à compter du mercredi 1er décembre ou au cours du dernier mois de l'année. Franceinfo vous résume les principaux changements à prévoir.

Le dernier volet de l'assurance-chômage

Les dernières mesures de la réforme de l'assurance-chômage entrent en vigueur mercredi 1er décembre, deux mois après la modification contestée du calcul de l'allocation. La durée minimale de travail pour être indemnisé va passer de 4 à 6 mois sur les 24 derniers mois (36 mois pour les plus de 53 ans). Cela s'appliquera "aux travailleurs privés d'emploi dont la fin de contrat de travail intervient à compter" du 1er décembre, selon l'arrêté publié au Journal Officiel.

Par ailleurs, la dégressivité des allocations est durcie pour les salariés de moins de 57 ans qui avaient un revenu du travail supérieur à 4 500 euros brut par mois. Depuis le 1er juillet, cette dégressivité s'appliquait à partir du neuvième mois (soit mars 2022 en pratique). Elle le sera au bout du septième mois désormais.

Un chèque énergie de 100 euros

Comme annoncé en septembre par le Premier ministre, Jean Castex, 5,8 millions de foyers vont toucher un chèque de 100 euros pour les aider à payer leurs factures énergétiques, face à la flambée des prix. Cette mesure s'applique à "tous  les ménages qui bénéficient aujourd'hui du chèque énergie". Les ménages éligibles n'auront pas de démarche à effectuer et recevront cette aide exceptionnelle par courrier "entre le 13 et le 22 décembre", quel que soit leur mode de chauffage (électricité, fioul, gaz).

Une indemnité inflation

Autre mesure prévue pour compenser la hausse des prix : une indemnité inflation de 100 euros, qui sera "versée à 38 millions de Français" dont les revenus ne dépassent pas 2 000 euros net mensuels. "Les salariés du secteur privé, les travailleurs non salariés (indépendants, agriculteurs, professions libérales) et les étudiants boursiers vont recevoir cette aide dans le courant du mois de décembre, précise l'exécutifQuant aux fonctionnaires, demandeurs d‘emploi et les étudiants non boursiers, ils toucheront la prime en janvier, et les retraités en février."

Une prime de Noël

Les ménages bénéficiaires de minima sociaux vont percevoir une prime de Noël, qui sera versée automatiquement mi-décembre par la Caisse d'allocations familiales (CAF) ou la Mutuelle sociale agricole (MSA). Le montant sera de "152,45 euros pour une personne seule, 228,67 euros pour un couple ou un parent, 274,41 pour un foyer composé de trois personnes", précise l'exécutif. Les bénéficiaires toucheront 60 euros par enfant supplémentaire.

De nouvelles règles pour le pass sanitaire

Le maintien du pass sanitaire valide sera conditionné à une dose de rappel à partir du 15 décembre, pour les plus de 65 ans et les Français ayant reçu le vaccin Janssen. Les personnes concernées disposent au maximum de "six mois et cinq semaines" après leur deuxième injection pour recevoir leur dose de rappel, faute de quoi leur pass sanitaire sera désactivé. Pour le Janssen, le délai est de trois mois. Cette mesure entrera en vigueur le 15 janvier pour tous les autres adultes.

A noter : les personnes vaccinées sont éligibles pour la dose de rappel cinq mois après la dernière injection pour les vaccins à double dose (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca), ou un mois après la monodose pour le vaccin Janssen.

L'encadrement des loyers dans neuf villes de Seine-Saint-Denis

Après Paris, Lille, Lyon ou encore Bordeaux, neuf villes introduisent un encadrement des loyers à compter du mercredi 1er décembre. La mesure concerne l'ensemble de l'intercommunalité Est Ensemble (Seine-Saint-Denis) : Bagnolet, Bobigny, Bondy, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.