Impôt : le poids de la taxe foncière dans l'emprunt immobilier

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Impôt : le poids de la taxe foncière dans l'emprunt immobilier
France 3
Article rédigé par
P-L.Monnier - France 3
France Télévisions

La taxe foncière pèse lourd dans le portefeuille des propriétaires fonciers, selon une étude publiée vendredi 13 août. Le journaliste Paul-Luc Monnier fait le point sur le plateau du 12/13 de France 3.

La taxe foncière coûte cher aux propriétaires français. "Selon une étude publiée ce matin, cet impôt coûte en moyenne dans les grandes villes 101 euros par mois pour un 70 m2", explique le journaliste Paul-Luc Monnier sur le plateau du 12/13 de France 3, vendredi 13 août. Mais les propriétaires ne payent pas la même chose dans toutes les villes. La ville la plus chère reste Montpellier (Hérault) avec 128 euros par mois, suivie par Nîmes (Gard) avec 125 euros, ex-aequo avec Angers (Maine-et-Loire), puis encore Le Havre (Seine-Maritime) et Bordeaux (Gironde), avec en moyenne 124 euros par mois. 

La taxe d'habitation moins chère à Paris

Pour un propriétaire d'un appartement de 70 m2 à Nîmes, payé 145 000 euros, par exemple, l'addition est salée. "Pour l'acheter, vous avez emprunté, et vous remboursez chaque mois votre crédit, avec la taxe foncière, c'est comme si vous remboursiez chaque année 14 mois de crédit et non douze, soit plus de deux mois de mensualités supplémentaires chaque année", détaille le journaliste. Les villes les moins chères pour la taxe foncière sont Paris, Lille (Nord), Lyon (Rhône) ou Strasbourg (Bas-Rhin). Mais la méthode de calcul dans ces grandes villes pourrait bientôt changer.

Parmi nos sources 

Étude Meilleur Taux, chiffres non disponibles en ligne

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.