Frais bancaires : deux banques épinglées

Une pratique mise en place par plusieurs banques provoque la colère des associations de consommateurs. Elle consiste à appliquer des frais bancaires en cas de dépassement, sur toutes les opérations de la journée, y compris celles d'avant ledit dépassement.

FRANCE 3

La règle était sévère, mais claire, en ce qui concerne le découvert bancaire. Si l'on commence la journée avec 100 € sur son compte, que l'on retire trois fois 20 € et que l'on dépense les 40 derniers euros, un achat supplémentaire et l'on est à découvert. Dans ce cas-là, le risque peut atteindre 8 € de frais bancaires pour les opérations suivantes.

Découvert rétroactif

Désormais, Il existe le découvert rétroactif, inventé par le groupe Banque populaire/Caisse d'épargne et le Crédit Mutuel. Des incidents seront facturés pour toutes les opérations de la journée, y compris celles effectuées avant d'être dans le rouge. Dans notre exemple, cela représente 40 €. L'association 60 millions de consommateurs dénoncent cette pratique qu'elle juge illégale, contrairement au groupe Banque populaire. Le Crédit Mutuel rappelle que le client peut contester les frais. Le ministre de l'Économie promet, de son côté, des sanctions, si tout cela s'avère illégal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une agence de la Banque populaire, le 29 avril 2012, à Paris.
Une agence de la Banque populaire, le 29 avril 2012, à Paris. (LOIC VENANCE / AFP)