Départements : les raisons de la grogne

Pour calmer la grogne des présidents de départements, Édouard Philippe a dit réfléchir à la création d'un fonds permettant aux départements de faire face à l'explosion des dépenses sociales, dont le RSA. Pourquoi les élus locaux sont-ils remontés ? Éléments de réponse avec Guillaume Daret.

France 2

Comment expliquer la grogne des présidents de départements ? "La première raison, la voici : les économies qui sont demandées aux collectivités, 13 milliards d'euros en cinq ans, toutes collectivités confondues", explique le journaliste Guillaume Daret sur le plateau de France 2. "C'est bien sûr considérable". Mais il y a d'autres sujets de mécontentement. "L'État a décidé de supprimer une enveloppe de 450 millions prévus pour compenser le transfert de certaines compétences aux régions. Des régions qui sont évidemment mécontentes, parce que moins d'argent, ça veut dire moins d'investissements, par exemple dans les TER, me disait ce matin le président d'une grande région".

1 milliard d'euros par an : la prise en charge des mineurs isolés étrangers

"Pour ce qui est des départements, leur colère se concentre sur un point : la prise en charge des mineurs isolés étrangers, ces jeunes migrants sans famille", poursuit le journaliste. "Cela leur coûte 1 milliard d'euros par an. Le Premier ministre a annoncé un coup de pouce, mais un coup de pouce qui est déjà jugé insuffisant. Enfin, pour ce qui est des mairies, des communes, elles sont très inquiètes avant tout de la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des Français, parce que ça représente une part très importante de leur budget. Et même si l'État a promis une compensation à l'euro près, énormément de maires sont très sceptiques."

Le JT
Les autres sujets du JT
Les APL sont versées par la Caisse d\'allocations familiales.
Les APL sont versées par la Caisse d'allocations familiales. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)