RSA : le cri d'alarme des départements

Ils sont en colère et le disent. Les départements dénoncent la baisse des dotations de l'État.

France 3

Stéphane Troussel ne paiera pas. Le président du département de Seine-Saint-Denis refuse de verser en décembre les 40 millions du RSA à la caisse d'allocations familiales. Selon lui, l'État ne respecte pas ses engagements. "D'une compensation quasiment intégrale en 2004, on est passé aujourd'hui à un financement qui est moins de la moitié par l'État. Ce n'est plus possible parce que de fait, ce sont les territoires les plus pauvres qui sont le plus mis à contribution puisque ce sont eux qui ont le plus d'allocataires du RSA", explique-t-il.

10,6 milliards d'euros annuels

13 départements sont dans le rouge notamment la Guyane, la Guadeloupe, la Corrèze et le Nord. Chaque année en France, le coût global du RSA est de 10,6 milliards d'euros. Aujourd'hui, la CAF estime à 254 millions d'euros le montant des impayés. Elle menace de saisie les départements concernés. Pas d'inquiétude cependant pour les allocataires qui continueront bien de percevoir le RSA.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Caisse d\'allocations familiales du Pas-de-Calais, le 15 avril 2015.
La Caisse d'allocations familiales du Pas-de-Calais, le 15 avril 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)