Cet article date de plus de sept ans.

Budget 2014 : les prévisions du gouvernement jugées "optimistes"

Le Haut conseil des finances publiques met en garde l'exécutif, en pointant des "éléments de fragilité". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la République, François Hollande, et le président du Haut conseil aux finances publiques et de la Cour des comptes, Didier Migaud, le 11 février 2013 à l'Elysée. (JACQUES DEMATHON / REUTERS)

Le budget 2014 présenté mercredi 25 septembre par le gouvernement est-il réaliste ? Dans un avis rendu au moment de sa publication, le Haut conseil des finances publiques (HCFP) juge les prévisions de croissance "plausibles", mais pointe "des éléments de fragilité" dans le scénario retenu par l'exécutif. En particulier, "les prévisions d'emploi" sont jugées "optimistes".

"Des efforts plus importants que prévus" à envisager

Le projet de budget 2014 présenté mercredi est fondé sur une hypothèse de croissance de 0,9% en 2014, après une légère hausse de 0,1% en 2013. Mais "un certain nombre d'aléas significatifs sont susceptibles d'affecter ces perspectives", met en garde le HCFP, organisme dirigé par le président de la Cour des comptes, Didier Migaud.

Plus largement, le Haut conseil prévient que si le gouvernement refuse de "reporter la date de retour à l'équilibre" des finances publiques, actuellement prévue pour 2016, "des efforts plus importants que prévus" devront être réalisés en 2015 et 2016. Autrement dit, de nouvelles économies ou de nouvelles recettes devront être trouvées. Une hypothèse qui fragilise la promesse de "pause fiscale" formulée par François Hollande ces derniers temps.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.