Cet article date de plus de cinq ans.

Baisse des dotations de l'État : certaines communes ont fait le choix de la fusion

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Baisse des dotations de l'État : certaines communes ont fait le choix de la fusion
Article rédigé par
France Télévisions

C'est le choix de 206 communes en 2015. Une équipe de France 3 s'est rendue dans le Haut-Rhin. Ici les communes de Brunstatt et Didenheim ont opté pour cette solution. 

C'est un mariage de raison choisi par 206 communes en 2015. Face à la baisse des dotations de l'État, ces communes ont fait le choix de fusionner. C'est le cas de Brunstatt et Didenheim dans le Haut-Rhin. Dans trois semaines, les deux villages fusionneront. À Didenheim, le plus petit des deux villages, l'idée n'est pas forcément bien passée. "J'étais contre dans la mesure où ça s'est mal présenté. J'aurais préféré qu'on consulte les habitants, qu'on fasse un référendum", explique Pierre Jammes, habitant de Didenheim. Comme lui 500 habitants du village ont signé une pétition contre la fusion.

900 000 euros de dotation

Concrètement, les deux communes mettront leurs moyens et leur personnel en commun et devront conserver à elles deux 900 000 euros de dotations de l'État qu'elles auraient perdu en restant chacune dans leur coin. Du coup, les deux conseils municipaux ne feront plus qu'un. Brunstatt - Didenheim naîtra officiellement le 1er janvier, la nouvelle commune comptera près de 8000 habitants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.