Le scandale Volkswagen a des répercussions en France

Le journaliste Jean-Christophe Batteria fait un point sur la situation.

L'affaire Volkswagen n'en finit plus de faire des vagues. La ministre Ségolène Royal a fait une annonce surprenante ce jeudi 24 septembre. "Des tests de pollution seront menés sur une centaine de voitures prises au hasard chez les particuliers, avec l'assentiment du propriétaire", explique Jean-Christophe Batteria.

Une commission indépendante va tester la voiture diesel dans des conditions aussi réelles que possible. Toutes les marques pourraient être concernées.

L'Europe se mobilise

C'est quand une ONG américaine a réalisé ces tests fortuits que le scandale a éclaté. En Espagne, le journal "El País" révèle que 500 000 voitures Seat, du groupe Volkswagen, ont été équipées du logiciel truqué. En Allemagne, un journal annonce qu'un 4x4 BMW dépasse 11 fois les normes admises.

Bruxelles demande que chaque état membre de l'UE fasse un rapport sur les pollutions par les constructeurs automobiles.

Le JT
Les autres sujets du JT
En France, le réseau Volkswagen emploient 15 000 personnes
En France, le réseau Volkswagen emploient 15 000 personnes ( GETTY IMAGES )