Gilets jaunes : 283 000 manifestants dans toute la France

La colère sociale s'est manifestée dans le pays samedi 17 novembre. Partout, le même écho concernant la baisse du pouvoir d'achat et la paupérisation vécue ou appréhendée.

France 3

À Paris (Île-de-France), les forces de l'ordre dispersent les derniers manifestants et rouvrent la place de l'Étoile à la circulation, parfois dans une certaine confusion. Il y a quelques heures, la police repoussait les gilets jaunes qui voulaient marcher sur l'Élysée, de manière énergique. Pas question de laisser passer ceux qui avaient promis d'aller chanter la Marseillaise sous les fenêtres du président. Il y a eu plus de 2 000 manifestations de ce type sur l'ensemble du territoire samedi 17 novembre.  

200 foyers de manifestations perdurent

Dans la Loire, des retraités très déterminés avaient pris le contrôle d'un rond-point. "J'ai 75 ans et c'est la première fois de ma vie que je manifeste. Je suis très motivé et je resterais toute la journée s'il faut", témoigne l'un d'entre eux. Au Mans (Sarthe), des manifestants bloquent l'accès à la zone commerciale pour empêcher tout achat. Objectif atteint : boutiques et parkings restent déserts. À la Réunion, c'est la route pour l'aéroport qui a été bloquée : 450 personnes battaient le pavé, remontées contre le coût de la vie en général. À Foix (Ariège), opération blocus : toutes les voies d'accès avaient été bloquées. Dans cette région rurale, la hausse des prix du carburant passe mal.    

Ce soir, 200 foyers de manifestations perduraient encore.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" manifestent à Brest (Finistère), le 17 novembre 2018. 
Des "gilets jaunes" manifestent à Brest (Finistère), le 17 novembre 2018.  (FRED TANNEAU / AFP)