Édouard Philippe : de nouvelles mesures pour les bas salaires ?

Face aux parlementaires et face à l'opinion publique, Édouard Philippe est en première ligne. Depuis mardi 4 décembre, il tente d'envoyer des signaux aux "gilets jaunes". Jeudi, le Premier ministre s'est exprimé devant le Sénat.

Voir la vidéo
FRANCE 3

À chaque jour sa nouvelle proposition. Jeudi 6 décembre, devant le Sénat, Édouard Philippe s'est dit ouvert à un geste pour les bas salaires. "Je suis prêt à examiner toutes les mesures qui permettraient d'augmenter les rémunérations au niveau du Smic sans pénaliser excessivement la compétitivité de nos entreprises", a déclaré le Premier ministre. Un signe d'ouverture, sans plus de précisions.

Des annonces en cascade

Pas de quoi inciter les "gilets jaunes" à lever le camp. "La hausse du salaire c'est une bonne chose, mais ça dépend comment elle est faite. Si on augmente le salaire, automatiquement les charges vont augmenter, est-ce que les TPE et les PME vont pouvoir supporter ces charges ? Il y a toute une réflexion à faire", s'interroge un "gilet jaune" au micro de France 3. Électricité, gaz, contrôle technique, depuis trois jours, le gouvernement multiplie les annonces, sans pour autant convaincre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Edouard Philippe, le 5 décembre 2018, à l\'Assemblée nationale. 
Edouard Philippe, le 5 décembre 2018, à l'Assemblée nationale.  (ALAIN JOCARD / AFP)