La Réunion : les attentes des "gilets jaunes"

À La Réunion, l'intervention d'Emmanuel Macron, mardi 27 novembre, était très attendue. Le mouvement des "gilets jaunes" continue, ralentissant fortement la vie sur l’île.

FRANCE 3

La journaliste Sophie Gastrin, en direct de Saint-Denis, sur l’île de La Réunion, fait le point sur les réactions des "gilets jaunes" à la suite du discours d'Emmanuel Macron, mardi 27 novembre. "Cet après-midi, les 'gilets jaunes' sont très en colère, car ils affirment que le président de la République n'a pas du tout répondu à leurs revendications, pas un seul mot n'a été prononcé sur l'Outre-mer", rapporte Sophie Gastrin.

La ministre des Outre-mer a pris un aller simple pour La Réunion

"Ils sont en colère, car deux barrages dans la trentaine que compte l’île aujourd'hui viennent d'être levés, un dans l'est et un dans le sud, à coup de gaz lacrymogènes par les gendarmes", ajoute la journaliste. Les "gilets jaunes" de La Réunion attendent maintenant l'arrivée de la ministre de l'Outre-mer, Annick Girardin. "Pour l'accueillir demain [mercredi 28 novembre], ils appellent au black-out total. La ministre des Outre-mer affirme avoir pris un aller simple, elle affirme vouloir rester le temps qu'il faudra, aller sur tous les barrages et rencontrer tous les manifestants", conclut Sophie Gastrin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Rassemblement de \"gilets jaunes\" devant la préfecture de Saint-Denis-de la Réunion le 24 novembre 2018.
Rassemblement de "gilets jaunes" devant la préfecture de Saint-Denis-de la Réunion le 24 novembre 2018. (RICHARD BOUHET / AFP)