Consommateur : le diesel est en panne sèche

Les ventes de diesel continuent de chuter. Elles ne représentent plus que 40% des véhicules neufs. Le prix du diesel se rapproche du prix de l'essence et les constructeurs s'en détournent, comme en atteste le Mondial de l'automobile, à Paris.

France 3

Au Mondial de l'automobile à Paris, difficile de trouver des véhicule diesel. Un peu comme si le diesel appartenait déjà au passé. Pour plusieurs constructeurs la page est tournée. Chez Porsche, il n'y a plus de diesel en vente depuis un mois, pour Toyota ce sera à la fin de l'année, et pour Volvo fin 2019. Côté français, Renault prévoit de diminuer son offre de moitié et PSA ne construira plus de nouveaux moteurs diesel.

En 2020, le prix du diesel aura rattrapé celui de l'essence

Les consommateurs semblent avoir fait leur choix. En 2012, le diesel représentait 3/4 des ventes de voitures, contre moins de la moitié aujourd'hui. Les véhicules diesel sont plus chers à l'achat et de moins en moins intéressants à la pompe. En 2020, son prix aura rattrapé le prix de l'essence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un véhicule diesel testé en Allemagne, en août 2017. 
Un véhicule diesel testé en Allemagne, en août 2017.  (THOMAS KIENZLE / AFP)