Carburants : la colère s'organise

Le carburant est jugé trop cher à la pompe. La colère gronde du côté des automobilistes. Il y aurait beaucoup trop de taxes, selon la mobilisation citoyenne.

FRANCE 2

Des prix à la pompe qui s'envolent et, dans les stations-service, un ras-le-bol qui s'emballe. "Plus de 100 euros par mois, c'est énorme", constate une automobiliste, qui utilise tous les jours sa voiture pour aller au travail. Une colère qui, depuis quelques jours, gonfle sur internet. Des pages appellent à bloquer les routes le 17 novembre. Dans la région de Rennes (Ille-et-Vilaine), cette jeune femme salariée tente de mobiliser via une page qu'elle a créée. Le carburant, c'est 170 € par mois dans son budget. Sur internet, son appel à manifester a été suivi par 10 000 personnes.

300 000 signatures

Difficile de savoir précisément d'où le mouvement est parti, mais d'une ville à l'autre, la mobilisation citoyenne s'organise. Le signe distinctif : poser bien en vue le gilet jaune à l'avant des sa voiture. "Le gilet jaune, c'est un signe de ralliement pour tous ceux qui décident de participer à la journée de blocage du 17 novembre", explique Stéphane Foulon, imprimeur. Sur internet, une pétition lancée il y a quelques mois contre la hausse des prix dépasse, le 26 octobre, les 300 000 signatures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans une station Total d\'Alfortville (Val-de-Marne), le prix du litre de gazole s\'établit ainsi à 1,643 euros, contre 1,609 pour le sans-plomb 95.
Dans une station Total d'Alfortville (Val-de-Marne), le prix du litre de gazole s'établit ainsi à 1,643 euros, contre 1,609 pour le sans-plomb 95. (MAXPPP)