Renault-Nissan : Carlos Ghosn arrêté par le fisc japonais

Carlos Ghosn vient d'être arrêté à Tokyo, au Japon. Le PDG de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi est soupçonné par la justice japonaise d'avoir dissimulé une partie de ses revenus au fisc. Le groupe Nissan propose le départ du grand patron.

FRANCE 3

L'information tourne en boucle à la télévision japonaise. Carlos Ghosn , le charismatique patron de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, vient d'être arrêté après avoir été entendu par la justice nippone. Il est soupçonné de n'avoir déclaré que la moitié de ses 78 millions d'euros de revenus au fisc, d'avoir utilisé de l'argent du constructeur japonais pour son compte personnel et d'avoir maquillé les rapports financiers de l'entreprise. Le siège de Nissan a été perquisitionné.

Le début d'une crise majeure pour le groupe

Il y a peu, Carlos Ghosn était apparu aux côtés d'Emmanuel Macron à Maubeuge, dans le Nord. Celui qui a su redresser les comptes de Nissan et également à la tête de Renault. Le conseil d'administration de la firme nippone va proposer son départ, le début d'une crise majeure pour l'ensemble du groupe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi Carlos Ghosn lors d\'une interview à Yokohama (Japon), le 13 mai 2016. 
Le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi Carlos Ghosn lors d'une interview à Yokohama (Japon), le 13 mai 2016.  (MIHO IKEYA / YOMIURI / AFP)