Carlos Ghosn : quatrième inculpation au Japon

Le dossier judiciaire de l'ancien patron de Renault-Nissan s'est encore épaissi. Le tribunal de Tokyo l'a inculpé lundi 22 avril pour abus de confiance aggravé.

France 3

Il y a trois semaines, Carlos Ghosn repartait en prison. Lundi 22 avril, son dossier s'est encore alourdi avec une quatrième mise en examen. Cette fois-ci pour abus de confiance aggravé. Il est accusé d'avoir détourné 4,5 millions d'euros de Nissan vers une holding au nom de son fils, Shogun Investisments LLC, qui elle-même regrouperait 30 autres sociétés. Le procureur de Tokyo enquête également sur le financement d'un yacht, le Shachou. Son coût : 12 millions d'euros.

Un complot ?

Autant de mises en cause que l'ancien patron de Renault-Nissan met sur le dos d'un complot. Dans sa prison de Tokyo, Carlos Ghosn est donc sous le coup d'une nouvelle garde à vue qui pourrait durer 23 jours. D'autant que les Japonais auraient les yeux rivés vers l'abdication de leur ancien empereur, la semaine prochaine. Le pays s'arrêtera alors pour 10 jours fériés.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn quitte le bureau de son avocat le 3 avril 2019 à Tokyo (Japon), le 3 avril 2019.
L'ancien PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn quitte le bureau de son avocat le 3 avril 2019 à Tokyo (Japon), le 3 avril 2019. (KAZUHIRO NOGI / AFP)