Affaire Carlos Ghosn : l'ancien patron de Renault inculpé pour la quatrième fois

Ses avocats ont prévenu qu'ils déposeraient aussitôt une demande de remise en liberté sous caution.

Carlos Ghosn quitte le bureau des procureurs en voiture, à Tokyo (Japon), le 6 mars 2019.
Carlos Ghosn quitte le bureau des procureurs en voiture, à Tokyo (Japon), le 6 mars 2019. (KENTRARO AOYAMA / YOMIURI / AFP)

Carlos Ghosn a de nouveau été inculpé par la justice japonaise, lundi 22 avril, pour de nouvelles accusations de détournement de fonds du groupe Nissan, ont rapporté la chaîne publique NHK et l'agence de presse Jiji. Il s'agit de la quatrième mise en examen de l'ancien patron de l'alliance automobile Renault-NissanSes avocats ont prévenu qu'ils déposeraient aussitôt une demande de remise en liberté sous caution.

Cette nouvelle inculpation était attendue ce lundi, jour de l'expiration de l'actuelle période de détention de Carlos Ghosn. Libéré le 6 mars contre le versement d'une caution de neuf millions de dollars (7,9 millions d'euros) après 108 jours de détention au Japon, il a de nouveau été arrêté le 4 avril sur ordre du parquet de Tokyo. Carlos Ghosn, qui clame son innocence, est retourné en prison en raison de soupçons d'enrichissement personnel, à hauteur de cinq millions d'euros, au détriment de Nissan.