Carlos Ghosn : garde à vue prolongée au Japon

La garde à vue de Carlos Ghosn a été prolongée par la justice japonaise. Arnauld Miguet, sur place, fait le point sur la situation. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Interpellé lundi 19 novembre dernier à Tokyo (Japon), le directeur de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Carlos Ghosn nie toujours les faits de dissimulation de revenus qui lui sont reprochés. Le journaliste de France 2 à Tokyo, Arnauld Miguet, annonce dix jours supplémentaires de garde à vue pour Carlos Ghosn qui passe sa douzième nuit dans sa cellule à l'isolement. "Lundi 10 décembre, aux termes de ces 23 jours de garde à vue, plusieurs solutions : une libération ou une inculpation, et éventuellement de nouvelles gardes à vue", décrypte le journaliste.

Des interrogatoires de neuf heures

En effet, la justice nippone enquête sur des malversations présumées pour une période allant de 2010 à 2015, "mais de nouvelles investigations pourraient être lancées sur d'autres années, voire sur d'autres motifs, ce qui entraînerait de nouvelles gardes à vue dans les mêmes conditions." Les interrogatoires au Japon peuvent durer jusqu'à neuf heures par jour sans la présence d'un avocat.

Le JT
Les autres sujets du JT
(JOEL SAGET / AFP)