Japon : la garde à vue de Carlos Ghosn crée une onde de choc

Le patron de Renault-Nissan-Mitsubishi jouit d'une popularité immense au regard de son travail accompli dans l'industrie automobile. 

France 2

 "Ce qui est sûr, c'est que la garde à vue de Carlos Ghosn va durer au moins deux jours et pourrait s'étendre jusqu'à 22 jours maximum. C'est la procédure habituelle au Japon. Toute la journée il va être entendu par les enquêteurs. Mais pour l'instant le parquet ne communique pas officiellement sur les motifs précis pour lesquels Carlos Ghosn pourrait être poursuivi", raconte Angélique Forget, envoyée spéciale de France 2 à Tokyo. 

Une de la presse

"Au Japon cette arrestation fait grand bruit. Toute la presse en fait sa une mardi 20 novembre. Ce tabloïd ironise même sur le 'cost-killer'(tueur de coûts) de Nissan, qui a été tué par Nissan", détaille la journaliste.  "Lundi, Nissan n'a pas mâché ses mots à l'encontre du président franco-brésilien. Le patron du constructeur japonais s'est dit extrêmement choqué par ces révélations et a parlé du côté obscur de l'ère Ghosn", relate Angélique Forget. "Dès jeudi, le conseil d’administration va se réunir pour démettre Carlos Ghosn de ses fonctions de président de cette instance. C'est la déchéance d'un patron autrefois charismatique, écrit un autre quotidien", conclut la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Carlos Ghosn quitte le palais de l\'Elysée le 11 juin 2014.
Carlos Ghosn quitte le palais de l'Elysée le 11 juin 2014. (THOMAS SAMSON / AFP)