Automobile : premier accident mortel d'une voiture sans chauffeur

Le conducteur d'une Tesla avec pilotage automatique a été tué lors d'une collision. Le véhicule n'a pas détecté l'obstacle. Les faits remontent à plus d'un mois, mais viennent seulement d'être rendus publics. Une enquête est en cours.

FRANCE 3

Ce devait être la voiture de toutes les promesses dont la conduite automatisée assurerait respect des limitations de vitesse et agilité digne d'un pilote de circuit. Le tout sans toucher le volant. Et surtout sans risques, comme l'assurait le patron de la marque Tesla en mars dernier. "La voiture est capable de vous prendre à un point et de vous emmener au travail sans que vous n'ayez à toucher quoi que ce soit. Vous pouvez même dormir, et tout cela en toute sécurité", confiait Elon Musk.

Le premier accident mortel

Mais à peine huit jours après ce discours a pourtant eu lieu l'accident sur lequel enquête désormais l'agence américaine pour la sécurité routière. Le 7 mai dernier en Floride, un camion blanc tourne à gauche, la Tesla, en pilote automatique ne le détecte pas, la voiture fonce dans le camion, l'automobiliste est tué. L'ordinateur de bord n'aurait pas su distinguer la remorque blanche du camion du ciel qui ce jour-là était couvert et semblait aussi blanc. Tesla rappelle que c'est le premier accident mortel survenu sur 209 millions de kilomètres déjà parcourus par ses véhicules.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le patron de Tesla, Elon Musk, présente son nouveau véhicule électrique, la Model X, le 29 septembre 2015, à Fremont (Californie). 
Le patron de Tesla, Elon Musk, présente son nouveau véhicule électrique, la Model X, le 29 septembre 2015, à Fremont (Californie).  (STEPHEN LAM / REUTERS)