Automobile : nous pourrons bientôt réparer nos véhicules avec des pièces neuves ou des pièces d'occasion

Un amendement de la loi sur la transition énergétique va contraindre les garagistes à proposer les deux options aux consommateurs.

FRANCE 3

Petite révolution à venir dans le marché de l'automobile : bientôt, nous aurons le choix entre des pièces neuves et des pièces d'occasion pour réparer nos voitures, grâce à un amendement de la loi sur la transition énergétique. Si les garagistes refusent de proposer les deux choix, ils seront passibles d'amende.

Les pièces d'occasion sont entre 50 et 70% moins chères que les pièces neuves. Elles ne représentent qu'une infime partie du marché. Dans quelques mois, les garagistes devront proposer un devis avec des pièces d'occasion.

Quels avantages pour le consommateur ?

Bernard Jullien, expert automobile Gerpisa, explique à France 3 que les conducteurs de véhicules anciens, parfois refusés de réparation, auront quand même une solution grâce aux pièces d'occasion. D'autre part, les consommateurs désireux de réparer eux-mêmes leur véhicule auront accès à des pièces de qualité et moins chères.

Les pièces d'occasion seront contrôlées par un professionnel. Un décret doit fixer quelles pièces seront concernées, car toutes ne peuvent être de seconde main. Pas question, par exemple, d'utiliser des plaquettes ou des disques de freins qui ont déjà servi.

Le JT
Les autres sujets du JT
A quelques jours des grands départs, l\'activité des garagistes redouble. Pneus, freins, amortisseurs, les vacanciers veulent se rassurer avant de prendre la route. 
A quelques jours des grands départs, l'activité des garagistes redouble. Pneus, freins, amortisseurs, les vacanciers veulent se rassurer avant de prendre la route.  ( MAXPPP)