Cet article date de plus de huit ans.

Air France : les pilotes moins payés dès le mois de juin, "une agression" pour le SNPL

Le conseil d’administration d’Air France-KLM va appliquer la baisse des salaires de ses pilotes, comme décidé dans l’accord "Transform 2015". Une mesure toujours fortement rejetée par le syndicat majoritaire des pilotes de ligne.
Article rédigé par Sarah Lemoine
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Les pilotes d’Air France verront notamment leurs heures de nuit moins payées et leurs activités au sol réduites © MaxPPP)

Air France va baisser d'autorité les salaires de ses pilotes dès le 1er juin prochain. Le conseil d'administration de la compagnie aérienne veut en fait appliquer des mesures approuvées dans un premier temps par les pilotes dans le cadre de l'accord "Transform 2015".

Cette décision n'a jamais été appliquée à cause d'un litige avec le SNPL, le syndicat national des pilotes de ligne, majoritaire.

Le tribunal de Bobigny, puis la cour d'appel de Paris ont autorisé le conseil d'administration d'Air France à trancher. Après l'échec des dernières négociations, la direction passe donc finalement à l'acte.

Heures de nuits et activités au sol réduites

Ainsi dès le mois de juin, les heures de nuit moins bien payées. Elles seront ramenées à 40% contre 50% actuellement.  Les activités au sol seront également moins rétribuées. Quant aux instructeurs, le nombre de journée de préparation pour les stages de formation sera réduit de moitié. Enfin, à l'été 2017, 12 jours de repos seront annualisés pour plus de souplesse dans l'organisation du temps de travail.

20 à 30 millions d’euros d’économies

Ces mesures vont générer 20 à 30 millions d'économies par an, affirme la compagnie, qui pour le moment renonce à modifier la grille d’avancement. Celle-ci fera l’objet d’une négociation ultérieure.

Après cette décision, la direction d'Air France dit s'attendre à des contestations d'ordre juridique mais minimise le risque d'un éventuel appel à la grève. 

"Une agression" pour le syndicat SNPL 

Face à cette "nouvelle provocation ", le syndicat de pilote, SNPL agite la menace d'une grève.

"Il aura une réponse graduée face à cette agression " a prévenu Emmanuel Mistrali le porte-parole du SNPL sur France Info. "Cette provocation est de taille, les pilotes sont las d'être stigmatisés et je ne peux vous dire que nous appellerons à la grève, mais nous y serons prêts ", a affirmé le pilote.

Il a estimé cette "agression" est "complètement incongrue". "Nous avons fait des efforts durant toutes ces années de crise nos salaires ont baissé d'environ 15%", a-t-il ajouté.

A LIRE AUSSI ►►►Le principal syndicat des pilotes d'Air France rejette le plan Perform 2020

A LIRE AUSSI ►►►  Air France-KLM : le risque de tout perdre

A LIRE AUSSI ►►► Air France-KLM, on connaît le futur patron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.